Login

Register

Login

Register


Cette nuit là, j’étais prise d’excitation, je ne tenais plus en place. Lorsque ma meilleure amie me proposa une sortie en Discothèque, je lui répondis un grand « oui » sans hésitation.

Préparation en mode salope pour baiser en Discothèque

D’humeur allumeuse, je pris soin de me préparer pour être la plus sexy. Je choisis une mini jupe de façon à ce que mes bas soient apparents, un décolleté mettant en avant ma poitrine généreuse et mes plus beaux talons. Mon maquillage allait faire ressortir mes lèvres pulpeuses et mon regard de coquine. En me regardant dans le miroir je me trouvais vraiment désirable telle une actrice Dorcel avant une scène X. J’allais à coup sur faire des ravages, cela provoquait en moi des montées de chaleur.

Une danse SEX, HOT et EXHIB en club

Arrivée au club, ma musique préférée résonna et sans perdre de temps je me trémoussais sur la piste. Je l’avoue à ce moment là, tous les regards étaient portés sur moi. Je percevais dans leurs yeux, de l’envie chez les hommes et de la jalousie chez la gente féminine. Alors que je me déhanchais et abusais des poses suggestives pour exciter l’ audience, je sentis une présence derrière moi. Surprise, je ne me retournais pas de suite et laissait planer le mystère. Je sentis alors sa verge tendue sur mon fessier bien galbé. Cette situation avait le don de mettre mes sens en émoi. Je me frottais de plus bel afin qu’il conserve cette érection mais toujours sans m’être retournée.

Excitée je suis ce bel inconnu pour baiser dans les toilettes

C’est à ce moment là, qu’ il s’agrippa à mes hanches et me murmura au creux de l’oreille: « Suis moi, tu m’ excites trop, j’ ai envie de toi« . La situation me rendait folle, j’aime les dominants et je sentais que j’étais en face d’un beau spécimen. Mais je voulais jouer toujours plus et mes frottements contre son entrejambe devinrent encore plus prononcés. Alors il m’attrapa la main et m’ordonna de le suivre. Je le vis alors pour la première fois, sa poigne et son charisme ne me laissa pas indifférente. Je décidais de le suivre. Mais où m’emmène t’ il d’un air si décidé? J’allais bientôt le savoir. Je me retrouvais stupéfaite devant les toilettes des hommes pour me faire baiser. « Quel culot » pensais-je alors surtout que le lieu était pour le moins fréquenté. J’étais la proie des regards de tous ces mâles venus satisfaire leur envie pressante.